Football
- Marketing

Coutinho ? La meilleure réponse marketing après la vente de Neymar

Coutinho, nouvel atout marketing du Barça

La signature du milieu offensif, au-delà de son aspect sportif, qui fait que la succession d’Andres Iniesta est désormais assurée, est aussi une prouesse marketing réalisé par les bords du club catalan. Il se pourrait que le remplacement marketing de Neymar est été déniché, le tout, dans un autre registre que le brésilien.

 

Le Barça a-t-il surpayé ?

Brésilien, tatoué de la tête au pied, gueule d’ange, signée par Nike, non, on vous parle de bien de Coutinho, et non de Neymar. En effet, après un échec des négociation avec Liverpool cet été, le Fc Barcelone a réussi à mettre la main sur la pépite brésilienne. Il débarque donc en plein hiver, dans le but premier de prendre la place du métronome, Andres Iniesta, pour la coquette somme de 160 millions d’euros, bonus compris. Achetés, 13 millions d’euros à l’Inter de Milan, le club de la Mersey réalise une énorme plus value, de 147 millions d’euros.

 

“Les Reds l’ont gardé alors que Robert Fernandez, le directeur sportif du Barça, avait promis une voir deux arrivées lors de la présentation d’Ousmane Dembélé (acheté 110 millions d’euros par le FCB) le 28 aout dernier”, nous rappel Olivier Goldstein, travaillant pour le blog du Barça. Il poursuit : “Le club proposait 140 millions, mais Fenway, le propriétaire de Liverpool, mais aussi des Red Sox de Boston, n’est pas à 20 millions d’euros prés, ni même à 100 millions d’euros. Une fois qu’il s’est rendu compte qu’il ne parviendrait pas à convaincre Coutinho de poursuivre à Anfield, il a finalement décidé de le vendre. En l’espèce, le Barça a surpayé”.

 

Coutinho, une marque concurrentielle et à l’opposé de Neymar

De nos jours, le football ne se joue plus que sur les terrain. Les clubs sont des entreprises à part entière, avec des stratégies de communication et de marketing. Les achats comme ceux de Neymar et Mbappé de la part du PSG, ou encore ceux de Dembele et Coutinho par le Barça sont des investissement sur le long termes. En effet, les sommes peuvent paraitrent exubérantes pour un sport, mais les bénéfices que ces transferts vont générer le seront encore plus.

La venue d’un joueur comme Coutinho, considéré comme “bankable” est une grosse opération marketing réalisé par le club de Lionel Messi.

Économiste du sport, Lionel Maltesse explique : “La Liga a un avantage concurrentiel sur la Ligue 1. Cependant le Paris Saint-Germain pénétré de nouveaux marchés depuis plusieurs années avec des stars comme David Beckham, Zlatan Ibrahimovic et Neymar”.

Un départ du brésilien qui avait asséner un gros coup aux supporters et au club de Barcelone, lui qui devait assurer la suite sportive et commerciale de Lionel Messi. Car même si ce dernier est, pour beaucoup, le plus grand joueur de l’histoire et qu’il n’a pas eu, n’a et n’aura jamais d’égal, sur le plan financier, il ne rivalise pas avec les Neymar, Ronaldo, ou encore un certain Paul Pogba

 

Coutinho lui, est une star “in the making”, qui a la carrure pour contrer le départ de Neymar et équilibré de nouveau la balance. Chez les Reds de Liverpool, le brésilien était le meilleur vendeur de maillot du club.

 

“Il faudra voir comment le Barça exploite la marque Coutinho, car le joueur est plus propre que Neymar, moins flashy et moins incontrôlable. Quand Neymar arrive au Barça, c’était déjà une marque au Brésil. Là, le Barça veut montrer que c’est lui qui fait la star et pas l’inverse comme au PSG qui achète des stars pour devenir un club star. Aucune mégastar n’a fait le Barça.” nous assure-t-il.

 

Il faut aussi savoir que les deux club sont en partenariat avec Nike, l’équipementier américain : “Il y a un jeu d’influence qui sera de plus en plus important entre les transferts des joueurs et des clubs”

 

Autant dire que la guerre entre le club de la capitale et celui de la Catalogne, qu’elle se passe sur les terrains ou derrière les bureaux, n’est absolument pas prête de se terminer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *